Comment faire agir en tant que SST en période COVID ?

SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL EN PERIODE DE PANDEMIE : UN ENGAGEMENT PLUS FORT ENCORE

Depuis le 26 juin dernier, et dans le contexte de pandémie que nous connaissons, l’Institut National de la Recherche et de la Sécurité (INRS) a édité des recommandations techniques pour les Sauveteurs Secouristes du Travail (SST).

Être SST au sein de son organisation est un véritable engagement et à ce titre, ces acteurs de la prévention devront adapter pour un certain temps les conduites à tenir face à une victime, pour éviter tout risque de contamination au Covid.

Si les modifications sont simples à mettre en œuvre, il pourtant nécessaire de prendre le temps de les connaitre, d’en parler et d’échanger avec un formateur certifié SST. Il y a fort à parier que les questions seront nombreuses. Il est donc de notre rôle de rassurer les sauveteurs secouristes du travail.

Leur engagement est important, et peut être très fort selon les situations : il est nécessaire d’en tenir compte.

Cette démarche va également dans le sens du code du travail, et en particulier l’article 4121-1. Pour mémoire, celui-ci prévoit que l’employeur doit prendre « toute disposition « pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et morale des travailleurs ». Nous pouvons d’ailleurs lire sur le site du ministère du travail que « l’employeur peut être fondé à prendre des dispositions contraignantes pour assurer la protection de la santé du personnel après évaluation du risque de contagion dans l’entreprise. »

Cependant, si l’employeur a des obligations, les salariés en ont également. L’article L.4122-1 du code du travail précise que « « conformément aux instructions qui lui sont données par l’employeur, il incombe à chaque travailleur de prendre soin, en fonction de sa formation et selon ses possibilités, de sa santé et de sa sécurité ainsi que de celles des autres personnes concernées par ses actes ou ses omissions au travail. »

L’enjeu principal est donc de protéger le secouriste d’une éventuelle contamination tout en portant secours efficacement à la victime.

Les situations concernées sont les suivantes :

  1.  Personne atteinte de symptômes évocateurs survenant sur le lieu de travail
  2. Victime se plaignant de brûlures, d’une douleur empêchant certains mouvements ou d’une plaie qui ne saigne pas abondamment
  3. La victime ne répond pas mais elle respire
  4. La victime ne répond pas et ne respire pas (arrêt cardio-respiratoire)

Ainsi, selon les configurations, Culture Prev vous propose :

Un court module complémentaire pour tous les SST en activité au sein de votre entreprise en classe virtuelle ou bien en présentiel, avec une formatrice (ou formateur) pour présenter les gestes, répondre aux questions, en respectant les gestes barrières bien entendu !

 Ces modules complémentaires, prévus par le document de référence de l’INRS, ne se substituent pas à une session de MAC mais correspondent bien à un module complémentaire relatif aux risques spécifiques.

Besoin d’en savoir plus ? contactez nous : bienvenue@culture-prev.fr

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email